TPE , Les normes de beauté et la mode dans le monde chez les femmes à partir des années 1970 jusqu'au XIXème siècle

24 mars 2015

 

 

TPE

 

Thème national : La consommation

Sujet: Les normes de beauté et la mode dans le monde chez les femmes à partir des années 1970 jusqu'au XXIème siècle.
Problématique: Dans quelles mesures la mode diffuse-t-elle des normes de beauté aux femmes ?

 

 

Plan : 



I/ Évolution des normes de beauté chez la femme

 a) Les normes de beauté à travers les différentes décennies.
b) Côté historique.

II/ A travers quels moyens la mode véhicule-t-elle ces normes de beauté ?

a) Le marché de la publicité, des magazines et de la chirurgie.

b) Une image idéale dangereuse.

Conclusion








RUNAWAY MODE




 Les normes de beauté:

 

 

Une norme est une règle ou une loi à laquelle on doit se conformer. La norme est l'ensemble des règles de conduite qu'il convient de suivre au sein d'un groupe social. Elle est souvent inscrite dans l'inconscient collectif.
Une norme désigne aussi l'état de ce qui est
dans la majorité des cas, de ce qui est répandu, conforme à la moyenne.
Les axes qui définissent les critères de beauté changent à travers le temps.

 La beauté a certaines normes qui se sont définies au cours du temps et ont changé au fil des années. Elles se définissent par des proportions et une taille dites idéales. Elles changent beaucoup avec la mode, le cosmétique, les vêtements et le physique. Sachant que les normes changent au fil du temps, elles ne plaisent plus forcément au bout d'un moment. Néanmoins certains critères qui étaient dépassés, reviennent facilement au goût du jour.





I/ Évolution des normes de beauté chez la femme

a) Les normes de beauté à travers les différentes décennies

1) Les normes de beauté dans les années 70 :
A partir des années 70, la société change du tout au tout et ce qui définit le mieux la mode 1970 est sans aucun doute l'audace. On ose de plus en plus de choses. La femme est désormais traitée comme sujet et non plus comme objet. On se dresse contre la société de consommation pour libérer la sexualité des femmes. La mode est désormais aux déhanchés sulfureux, à la fête et aux mini-jupes. La femme « made in Seventies » devient totalement autonome. Elle peut travailler librement, conduire , faire du sport et même fumer des cigarettes. Désormais, plus besoin de l’accord du mari pour posséder un compte bancaire ou un carnet de chèques. A cette époque, on attribue enfin au corps la même importance que celle accordée au visage. Le top du top est d’avoir un corps bronzé, on ne se protège même plus du soleil : aux oubliettes le teint fade ! Et pour sublimer ce teint doré si recherché, les femmes portent un maquillage glamour au possible. L’accent est porté sur le regard que l’on cherche à agrandir avec du mascara ou des faux cils. Les couleurs pastels sont rapidement adoptées pour les yeux et la bouche. Quant à la coiffure, tout est permis tant qu’il y a du volume. Cheveux lisses, bouclés, dégradés, permanentés etc. Mais c’est la coupe Afro typiquement disco qui constitue l’innovation coiffure de la décennie. Les années 70 permettent aux femmes de s’assumer pleinement, elles ne suivent plus la mode, elles font la mode. Une attitude qui perdure jusqu’à nos jours.


Par exemple, Farrah Fawcett lance la mode du brushing démesuré. C'était une actrice Des Droles de Dames. Une vrai Pin-Up des années 70 !

jhvhlki

 

Depuis les années 70, Grace Jones, inspire de nombreux modèles et des musiciens comme Amber Rose, Rihanna, Lady Gaga, Naomi Campbell, Alexander Mc Queen et beaucoup d'autres. Elle est aujourd'hui devenue un modèle, chanteuse et actrice. Rebelle, déconnectée, hargneuse, elle ne tient pas en place, son attitude provocante en est bien la preuve. Elle secoue le monde de la mode et fait réagir beaucoup de femmes qui se rebellent alors à leur tour. En véritable femme libre, hallucinante et depuis ses débuts, Grace n'est jamais à court d'idée lorsqu'il s'agit de s'amuser avec le vêtement. Un peu farouche, elle adopte un style conquérant à grand renfort de bustiers métalliques, d'épaulettes XXL, de makeup extravagant et de poses déchaînées. Lady Gaga veut être la reine du moment « question excentricité »,mais elle n'est qu'une réplique moderne de la magnifique reine Grace .

errezz





2)Le critère de beauté des années 80 :

Les années 80 signent l'ère du « fric et de la frime » en matière de mode : hautes en couleur , les gardes-robes abandonnent les tenues sages au profit des excentricités, voire de la provocation. Sans s'inscrire dans un code ou une tendance unique, la mode s'affiche dans la diversité et le métissage. De plus en plus de mannequins de couleur vont être sur le devant de la scène. Dans les années 80, le développement des pratiques de remise en forme, où les femmes sveltes sont mises en avant font fureur . Il semble possible de modeler son corps à l'infini et finalement de modeler sa nature première. Les jeux sur les tailles et les dimensions sont également de rigueur , avec une silhouette généralement en X : la taille de guêpe contraste avec des épaules structurées voire sur dimensionnées. La vie urbaine encourage le développement de vêtements confortables. Mais l'effort devient indispensable pour arriver à ses fins esthétiques. Apparaissent alors des dossiers « beauté forme » dans les magazines féminins, où les femmes peuvent trouver des conseils qui marchent pour maigrir avant l'été. La maigreur est alors le stéréotype idéal. La transformation de soi est donc devenue une pratique obligée et entraîne un enjeu d'identité.

On a malgré tout réussi à modérer cette maigreur, et on revient petit à petit à un stéréotype un peu plus pulpeux, mais qui ne reflète pas la corpulence moyenne des femmes, qui est de 63kg pour 1m63 pour les Françaises. Cependant, les stéréotypes ont une influence de plus en plus importante, ce qui plonge la société dans un mal-être.

Par exemple, Madonna est sans hésiter, la star de la pop qui a marqué les années 80. Rebelle et anticonformiste, Madonna choque par ses chansons, son comportement mais aussi ses tenues. Elle porte ce que personne n’ose et bouscule les codes de la mode de l’époque. On se souviendra notamment de son célèbre soutien-gorge conique réalisé par Jean Paul Gautier qui annonçait clairement le côté hyper provocant de la chanteuse.

madonna

 

 

 

 3)Les critères de beauté des années 90 :

Dans l'ambiance des cabarets ,les femmes se dévoilent et se rebellent. Le style à la garçonne fait son apparition. Les jupes sont courtes, les cheveux sont courts et le ventre et les fesses doivent être aplatis, les seins de petite taille. Le sport est une nouvelle activité qui leur est permise et à laquelle elles consentent facilement. Il leur permet de rester en bonne santé et de garder ou de sculpter un corps de rêve . C'est le début du tailleur pour femme avec le pantalon et la déclinaison au féminin de la garde robe masculine, ce qui va représenter un forme d'émancipation qui va engendrer des changements dans les modes de vie.
L'arrivée des congés payés et des premières vacances met en avant le culte de la minceur dans la vie de tous, car à la plage on se dénude et il faut donc être belle. La minceur devient un critère de beauté . Quelle femme ne s'est jamais préoccupée de sa ligne ? En plus d'être mince on s'épile et le teint doré devient tendance. C'est à cette époque que le blond platine entre en scène avec son caractère sexy.


Par exemple, à 40 ans, Kate Moss représente le mannequin par excellence, une star qui a su faire de son nom une marque de fabrique, de son style une marche à suivre.

kate moss






4)Les normes de beauté des années 2000 :

La valeur des femmes se trouve intimement rattachée à leur beauté. . Nos sociétés sont envahies d'images de femmes "parfaites" qui sont loin de nous ressembler. Les médias véhiculent une image de beauté à laquelle tout le monde veut se conformer. Ainsi, Le corps des femmes est l’enjeu de contraintes sociales et culturelles. Les techniques les plus sophistiquées sont mises en œuvre pour modeler encore et toujours ce corps féminin comme instrument symbolique de la séduction.

 

Les femmes sont de pâles copies des actrices de cinéma hollywoodien (Femmes blondes, sensuelles et volcaniques). Par exemple Scarlett Johanson

 

 

 

scarlett

 

De nos jours, les critères de beauté ont évolué, et le physique des femmes avec. La beauté, particulièrement chez les femmes fait pardonner la bêtise, le manque d’amabilité, la méchanceté et bien d’autres choses. La femme dans nos sociétés a un "devoir de beauté". Malheureusement, ce droit est en réalité une obligation sociale.

 



b) Côté historique

 

1)Côté historique des années 70:

Le Mouvement Libéral Féministe français fondé en 1970 par plusieurs personnalités issues de plusieurs groupes et de courants ne se veut ni une organisation ni un parti : aucun leader n’est toléré. Les militantes féministes veulent se battre sur tous les terrains. Elles rejettent les canons de beauté imposés, réclament crèches et garderies, demandent à leurs conjoints de partager les tâches domestiques. La révolution sexuelle est passée par là : elles dénoncent viol, inceste et agressions sexuelles, luttent pour l'avortement. C’est tout un mode de vie et de pensée que les féministes des années 70 veulent changer. Progressivement, la cause des femmes gagne du terrain. À force de slogans provocateurs, d’assemblées, d’opérations spectaculaires, elles parviennent à se faire entendre. Le 26 août 1970, une douzaine de militantes anonymes débarquent sous l’Arc de Triomphe, à la gloire de la Femme du soldat inconnu. Sur leurs banderoles, il est écrit : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme. » Elles sont aussitôt arrêtées par la police, mais dès le lendemain la presse annonce « la naissance du MLF ». « La libération des femmes, année zéro » titrait une revue.

 

 2)Côté historique des années 90 :

 

La mode est influencée par les événements sociologiques et politiques de l'époque : le bloc soviétique vient d'éclater, le chômage augmente considérablement, le sida se propage de plus en plus et les banlieues font ressentir leur malaise. On arrête donc de s'intéresser au corps en tant que tel, on cherche plutôt à mettre en avant son identité , sa vraie personnalité. Tout d'abord la femme, début 1990, travaille déjà depuis quelques années et ce nouveau concept est entré dans les mentalités. La femme n’ aspire plus à être «wonder-woman» comme dans les années 80 mais souhaite trouver un bon équilibre dans sa vie. Elle se veut saine, normale et équilibrée et pense même que l’homme peut partager les tâches ménagères et l’éducation des enfants au sein du couple et du foyer.
Prenons l’exemple de la pub Peugeot 106 de 1994 avec comme slogan «Les hommes vont être fous de la voiture de leur femme» qui montre un homme se traînant aux pieds de sa femme pour avoir la plaisir de conduire sa voiture. Cette pub est une révolution pour l’image de la femme autant que son coté humoristique et inventif. En effet, c’est la femme qui détient le pouvoir de possession et elle est considérée comme une cible publicitaire .

 

 

3)Le côté historique des années 2000 :

 

Dans la société actuelle, la représentation de la femme est partout et sous diverses formes, ceci largement aidé par la révolution industrielle et l'évolution immense de la technologie. Mais ce ne sont pas les techniques de représentation qui sont mises en cause, mais bien les intentions de ceux qui les utilisent.

Un affaiblissement général des valeurs politiques, religieuses et morales dans la société occidentale se trouve à l'origine du pouvoir de la publicité et de son impact sur la population aujourd'hui.





II/ A travers quels moyens la mode véhicule-t-elle ces normes de beauté ?

a) Le marché de la publicité, des magazines et de la chirurgie.


Ce ne sont pas les médias qui nous disent ce qui est «beau». Le type de beauté que nous voyons à la télévision dans les magazines ou dans les films ne s'imposerait pas si le public n'y était pas ouvert: nous trouvons que quelque chose est beau, les médias l'évoquent, nous renvoient cette image. Nous nous confortons dans notre idée. Désormais, nos modèles changent très vite. Et même le consommateur en quête de son identité est devenu un spectateur passif, il s'investit énormément dans l'image véhiculée par la publicité.

Le corps montré à travers les médias est toujours gracieux, musclé, bronzé, souple et élancé, et fait office de perfection corporelle. Les corps exhibés sur les images publicitaires placardées autour de nous provoquent chez la population le désir de changer leur image dans l'espoir d'approcher une certaine « qualité esthétique ». Ils deviennent des modèles à suivre pour les femmes.

 Les magazines féminins sont probablement les premiers à présenter une beauté qui

repose essentiellement sur la minceur et la jeunesse. Cependant les pages sont pour la plupart des photos retouchées (avec Photoshop et autres), afin que les femmes qui y sont représentées, fassent rêver les lectrices, et correspondent aux normes de la beauté attendue. Les modifications font apparaître ce corps féminin comme instrument symbolique de la séduction. Ces photos rendent les femmes esthétiquement parfaites et d'une beauté sans âge.



Ces deux couvertures du célèbre magazine féminin BIBA en sont un exemple. 

bibaaaaaaaaaa

Mais BIBA n'est pas le seul magazine à user de ces procédés.  « Marie -Claire » , « ELLE » magazines féminins qui s'adressent à un public plus âgé font de même. Mais ces images sont surtout adressées aux jeunes filles. La publicité offre des modèles de femmes toujours plus parfaites, plus jeunes. Si nous suivons tous les conseils donnés par la publicité , nous nous approcherons de 'la femme parfaite' a laquelle tout le monde émet le désir de ressembler. La presse féminine est donc source de nombreux complexes chez certaines femmes.

 Les plupart des femmes utilisent du maquillage, crèmes et vêtements pour s'embellir. Mais pour un certain nombre de femme, cela ne suffit plus.

Certaines passent par un acte chirurgical pour ressembler aux canons de beauté diffusés de nos jours, en particulier les stars. Aujourd'hui 250 000 Français sont passés sous le scalpel d'un chirurgien esthétique ; 8,5 millions d'Américains ont fait de même mais en tête les Sud-Coréens, les plus grands consommateurs, les Chinois qui détiennent le record du monde d'implants en silicone. Les premiers clients de la chirurgie esthétique viennent de la classe moyenne. Mais de nos jours une part importante de la classe sociale moyenne ou aisée serait passée par une opération chirurgicale. Sans parler des bimbos silicônées que l'on voit à travers notre écrcan dans les télés réalités : Nabilla.

 

 

b) Une image idéale dangereuse.

 

Cette envie de ressembler à l'idéal féminin peut très vite devenir très dangereux pour la santé que ce soit physiquement ou mentalement. Les conséquences de ce phénomène sont des maladies tel que l'anorexie et la boulimie. Les régimes quant à eux peuvent aussi avoir des conséquences s'ils ne sont pas bien traités.

 

1-Les Régimes

La minceur est source de beauté chez les femmes . Les femmes tentent de faire de plus en plus de régimes pour atteindre un poids idéal, car ainsi elles estiment être bien dans leur peau et pour elles, cela signifie être bien dans sa tête alors qu'en fait il y a des femmes rondes qui sont très bien dans leur tête. Certaines femmes sont prêtes à tout pour maigrir, et même jusqu'à la prise de médicaments ou le jeûne..

Car de nos jours faire un régime est devenu habituel, certaines femmes ne supportent plus les kilos en trop ou les graisses superflues. C'est même devenu un phénomène de mode.
Il y a encore quelques années de cela, dire que l'on était au régime était tabou, cela équivalait à exposer à tout le monde ses complexes et son mal-être. A l'inverse aujourd'hui , faire un régime est presque une fierté que l'on expose de manière totalement ouverte et sans aucune honte.

 

 

2- L'anorexie et la boulimie

L’anorexie est une maladie qui touche le plus souvent les adolescents et principalement les jeunes filles. Mais depuis quelques années les médecins doivent prendre en charge des patients de plus en plus jeunes. L’anorexie se manifeste par plusieurs symptômes : l’amaigrissement, l’absence ou l’arrêt des règles, et enfin, la restriction alimentaire. Le mot anorexie signifie « perte d’appétit ». Cependant, dans l’anorexie mentale, l’amaigrissement n’est pas lié à une perte d’appétit à proprement parler, mais à une restriction alimentaire volontaire. Celle-ci correspond à un désir de contrôle alimentaire. Une personne va se sentir mal dans sa peau, avoir une impression de rejet des individus et le sentiment d'avoir trop de forme et va donc arrêter de s'alimenter volontairement.

La boulimie est aussi une forme sévère des troubles alimentaires. La crise de boulimie se caractérise par une augmentation du besoin de nourriture sans nécessairement ressentir la faim. Elle est la plupart du temps caractérisée par la suite par un sentiment très fort de colère ou de dégoût de soi suivi d'une provocation du vomissement, d'une pratique excessive de sport et/ou encore d' une restriction alimentaire très sévère. Les causes de la boulimie sont très complexes et multiples, pouvant provenir d’une combinaison de chocs émotionnels, comportementaux, psychologiques et sociaux. Les conséquences peuvent être très graves.

 

3- Réaction

 

Face à ces drames, Jean Paul Gautier, par provocation et par volonté d'interpeller le public et le monde de la mode, a choisi de faire défiler Valvet d'Amour, 130 kilos, en octobre 2006 à Paris. Cette dernière qui avait connu la « dictature des 56 kilos » affirme, qu'après s'être sentie mourir et trop malheureuse, elle s'est cherchée un autre modèle.

valvet

 

 

On peut souligner également l’action de la marque des produits de beauté Dove dans la lutte contre la stéréotypie de la femme dans la publicité, les magazines, les films... qui est toujours belle et mince. La marque a ainsi proposé à des femmes rondes de poser dans ses publicités. Nous pouvons ainsi la flagrante différence de corpulence entre les mannequins de chez Dove et de ce de chez Victoria's Secret.

11073633_883199508389544_425726892_n

 

https://www.youtube.com/watch?v=Ei6JvK0W60I

 

Nous pouvons le constater dans cette vidéo. C'est une provocation par rapport aux codes publicitaires traditionnels.
Nous pouvons voir en première et dernière image le portait d'une petite fille. A la fin de la vidéo il y a cette phrase « Talk to your daughter before the beauty industry does. » ce qui signifie « Parler à votre fille avant que l'industrie de la beauté ne le fasse ». A travers cette phrase l'industrie Dove veut faire passer un message
à propos de l'image des femmes dans la publicité, trouvant les publicités trop éloignées de la réalité.


 

4) sondage beauté sur un échantillon de 100 personnes.

 

 

 Choix

Femmes de  10 à 20 ans

Femmes de  20 à 40 ans

Femmes de plus de 40 ans

Hommes de  10 à 20 ans

Hommes de  20 à 40 ans

Hommes de plus de 40 ans

Totals

Beyoncé

17

15

3

14

13

3

65

Adèle

2

5

1

2

1

1

12

Kate Moss

3

1

6

7

4

2

23

100

femme 1

5

 

1

3

 

 

9

femme 2

 

 

1

 

 

2

3

femme 3

5

5

5

7

7

1

30

femme 4

 

1

 

 

 

1

2

femme 5

12

15

3

13

11

2

56

100

 

22

21

10

23

18

6

100

 Pour la 5ème question : Décrivez nous physiquement d'après vous la femme parfaite en 2015 :
Les réponses les plus répétées : femme qui s'assume, qui prend soin d'elle, pas trop maigre pas trop grosse avec des formes, de taille moyenne, beau visage, yeux clairs (souvent verts), cheveux longs (souvent châtains) , pétillante, charmante, bouche pulpeuse
réponses intéressantes :
-Kim Kardashian
-Assez grande ,des grandes jambes avec un corps "normal" (en gros celles qui sont représentées dans les magazines.) cheveux châtain foncé, yeux verts, , une manucure parfaite, un "déhanché" qui font avoir les hommes à leurs pieds. Du moins c'est ce que l'on veut nous montrer, à travers les publicités, les magazines. Une fille "parfaite", n'est pas obligée d'être jolie, il faut également percevoir ses traits de caractère, sa façon d’être .



CONCLUSION :

 

 

En conclusion, la mode a différentes normes à chaque décennie. Dans les années 70 la mode est à la liberté et la femme obtient plus de droits. Dans les années 80 la mode est à l’excentricité et au modelage du corps, la femme veut avoir la ligne. Puis dans les années 90, la mode est à la garçonne, la femme devient plus masculine et l’émancipation est en route. Pour finir dans les années 2000, la femme recherche la perfection de son corps à l'aide de toutes les techniques chirurgicales possibles. Alors, la femme est dépendante de la mode, pour être accepté il faut être dans les normes, mais cependant les risques sont toujours présents, la femme part parfois dans l'exagération et va trop loin, tout est bon pour perdre du poids ou pour être plus belle. A cause des clichés des magazines, des pubs ou encore des défilés haute couture la femme cherche à s'identifier à ces femmes dites parfaites. En environ une quarantaine d'années, la femme est devenue autonome grâce à beaucoup de lois et aussi grâce à beaucoup de révolte de certaines femmes.

 

http://www.dailymotion.com/video/x2bl3a4_100-ans-de-beaute-en-1-minute_fun

 

Dans cette vidéo tout est illustré de façon à ce que la mode de chaque année ressorte, nous voyons bien qu'elles sont toutes différentes malgré quelques points communs entre les unes et les autres.

Pour notre part , nous pensons que la femme est belle telle qu'elle est, et qu'elle ne devrait pas changer pour rien au monde.

 


SOURCE

Georges Vigarello Corbin

David lebreton (sociologie du corps)

http://cemoti.revues.org/1640

http://www.knowtex.com/nav/l-invention-de-la-cellulite_8220

http://normes-de-beaute.e-monsite.com/pages/i-evolution-des-normes-de-beaute.html#page2

http://www.knowtex.com/nav/l-invention-de-la-cellulite_8220

http://malraux.lyc.ac-amiens.fr/spip.php?article455


http://representations-femme-pub.blogspot.fr/p/les-annees-90-nos-jours.html

https://www.google.fr/search?q=la+lib%C3%A9ration+de+la+femme+des+ann%C3%A9es+70&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a&channel=np&source=hp&gfe_rd=cr&ei=2g5qVM7VCM7EaJDYgqAK

http://www.elle.fr/

http://www.bibamagazine.fr/



http://www.meetserious.com/secrets/journal/les-regimes-alimentaires.fr/

http://www.boulimie.com/actualites-2.fr/



Posté par NoeJuElsa à 10:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]